Ce mardi 21 mars, Remouchamps en transition était invité à une réunion animée par Monsieur Christian Gilbert, échevin en charge du plan de cohésion social et Monsieur Philippe Dodrimont, bourgmestre en titre.

Les autres personnes présentes :

  • Pour le CPAS : Marie-Paule Flohimont, présidente, Danielle Cornet et Pascal Carpentier de la commission.
  • Pour le plan de cohésion social : Catherine Grenson, assistante sociale et Denis Gavray de la commission.
  • Représentaient le groupe de Remouchamps en transition : Amandine Godin, Paul Neycken et Eric Nissen du groupe pilote et Yves Marenne du groupe monnaie complémentaire et conseillé communal.
  • Représentait le groupe d’Aywaille en transition : William Brose.
  • Représentait le repair café : Daphné Wislez.

Monsieur Brose débute la réunion par un exposé d’une dizaine de chapitres dont nous n’avons pas copie, reprenant sa vision de la vie future à Aywaille, abordant successivement la métamorphose des divers domaines socio-économiques tels que l’invention d’une monnaie Aqualienne, la mobilité ou l’étude du passé historique de la ville.

La soirée était alors bien entamée lorsque Monsieur Nissen, qui, comme le reste du groupe de Remouchamps, n’avait pas connaissance de la finalité de cette commission, est invité à présenter le groupe de Remouchamps. Monsieur Nissen explique alors que les activités du groupe se sont limitées jusqu’à présent à la diffusion d’informations culturelles, dans le but de favoriser les liens sociaux et que l’énergie du groupe pilote était monopolisée par l’élaboration des fondements de Remouchamps en transition, en vue du lancement d’initiatives citoyennes, dans lesquelles les membres trouveraient du plaisir à s’impliquer.

A plusieurs reprises, Monsieur Nissen souligne l’aspect prématuré d’une telle commission et que le groupe n’hésiterait pas à s’adresser à l’administration communale dans les cadres particuliers de demandes de subsides, aides matérielles et autorisations.

Monsieur Gilbert émet alors le souhait de recevoir un représentant du groupe une ou deux fois par ans lors de réunions informatives sur les différentes initiatives communales, du CPAS et autres afin d’éviter les doublons, ce qui pour lui, nuirait à ces initiatives par dissolutions des énergies.

Monsieur Gilbert et Monsieur Dodrimont souhaitent donc que nous nous tenions informés des activités existantes dans la région.

Nous avons pu les rassurer car nous avons passé beaucoup de temps pour rencontrer des initiatives existantes grâce notamment aux informations du CPAS.

L’article rapportant notre première assemblée générale devant paraître dans le journal communal n’a pas obtenu l’aval du bourgmestre, mais Monsieur Dodrimont propose une plage lors de chaque nouvelle parution à partir de mois de juin, consacrée au mouvement de transition. Il sera alors du ressort des différents groupes de s’organiser si, bien sûr, ils sont preneurs.

Mademoiselle Wislez a pris la parole un bref instant afin d’informer l’assemblée du démarrage d’un premier repair café le 23 avril à Aywaille, dont les modalités sont à confirmer par une information future.

Le groupe de Remouchamps se réjouit de cette initiative.

Pour conclure, monsieur Gilbert a souligné à plusieurs reprises que l’intention du pouvoir communal n’était pas de s’ingérer dans les groupes citoyens et que celui-ci est disposé à leur apporter son aide dans la mesure où une certaine coordination existe entre les groupes en ce qui concerne ces demandes ; ce que nous comprenons fort bien.

En ce qui concerne le groupe pilote de Remouchamps en transition, bien que nous regrettions le manque d’informations préalable à la préparation de cette réunion, nous remercions messieurs Dodrimont et Gilbert pour avoir proposé leur soutien et reconnaître notre existence.

Le groupe pilote de Remouchamps en transition voudrait vous rappeler que hormis le groupe pilote, un groupe monnaie complémentaire, un groupe marché du terroir, un groupe atelier, un groupe jardin- aide aux maraîchers et un groupe coups de main sont en construction. Ces groupes ont besoin de vous et de votre engagement dans un avenir bienveillant pour notre région.

N’hésitez pas à nous rejoindre.

Merci et à bientôt pour d’autres aventures.